Partager :

Conseil d'administration

Registres

Les registres (parfois désignés sous le nom de répertoires ou de dépôts) permettent une identification sûre des patients et des cliniciens autorisés. À ce titre, ils sont des éléments fondamentaux des dossiers de santé électroniques. Presque tous les médecins pratiquants et tous les Canadiens ont reçu une identification unique dans les registres établis pour chacun de ces groupes dans toutes les provinces et tous les territoires.

Ces registres procurent divers avantages, par exemple : un accès à de l’information sur la santé plus complète et plus exacte, une amélioration de la prise de décisions cliniques et une gestion plus efficace des renseignements sur la santé des patients, ce qui augmente la sécurité et réduit le temps consacré à l’administration et les coûts.

 

Systèmes d'imagerie diagnostique

Les systèmes d’imagerie diagnostique (ID) permettent aux professionnels de la santé autorisés de récupérer et de consulter des images diagnostiques (comme des radiographies, des échographies, des images par résonnance magnétique et des tomodensitogrammes) et les rapports qui y sont associés, peu importe où ces examens ont été réalisés. Les systèmes d’ID permettent la collecte, le stockage, la gestion, la distribution et l’affichage des images et rapports radiologiques sous forme entièrement numérique, de sorte qu’il n’est plus nécessaire de recourir à des films.

Pour être vraiment efficaces, ces systèmes doivent faire appel à des technologies modernes d’archivage numérique appelées systèmes d’archivage et de transmission d’images (généralement désignés par leur acronyme anglais PACS). Comme ces systèmes sont souvent trop onéreux pour les petits établissements, il arrive qu’un hôpital agisse à titre de dépôt PACS centralisé (ou dépôt d’ID) pour d’autres établissements de la région ou de la province/du territoire.

Les systèmes d’ID et les PACS améliorent la productivité des médecins et des technologues en réduisant les délais de traitement de 30 à 40 %, de sorte que les patients obtiennent leur diagnostic plus vite et leur traitement plus tôt.

La quasi-totalité des images diagnostiques prises dans les établissements de santé publics du Canada sont sous forme numérique, sont stockées dans un dépôt et sont mises à la disposition des cliniciens autorisés. Au 2016, on estimait à 62 000 le nombre d’utilisateurs de systèmes d’ID, une hausse de 195 % par rapport à l’estimation de 21 000 utilisateurs en 2006.

Systèmes d'information de laboratoire

Lorsqu’un patient subit une analyse ou un examen dans une clinique, à l’hôpital ou dans un autre établissement, les systèmes d’information de laboratoire permettent aux techniciens d’entrer les résultats dans une base de données accessible à des utilisateurs autorisés. Les cliniciens peuvent ainsi accéder rapidement aux résultats et aux rapports, ce qui accélère le diagnostic et le traitement. Ces systèmes procurent aussi des gains d’efficience et permettent de réduire les coûts en diminuant le nombre d’analyses et d’examens inutiles ou redondants. Les résultats des examens sont de plus en plus souvent reliés à chacun des dossiers de santé électroniques respectifs, fournissant ainsi aux cliniciens une ressource supplémentaire pour diagnostiquer ou traiter les patients.

Inforoute veut faire en sorte que les résultats d’analyses de laboratoire de tous les Canadiens soient consignés dans un dépôt provincial ou territorial d’information de laboratoire et soient accessibles sous forme électronique aux cliniciens autorisés. Au 30 juin 2017, cet objectif avait déjà été réalisé pour 97 % des Canadiens.

Systèmes d'information sur les médicaments

Les systèmes d’information sur les médicaments (SIM) permettent aux utilisateurs autorisés d’accéder au profil pharmacologique des patients, de les gérer, de les partager et de les sauvegarder. Les SIM peuvent réduire le nombre d’erreurs de prescription, diminuant de ce fait les cas de réaction indésirable à un médicament (par exemple les interactions médicamenteuses) et les hospitalisations. Ces systèmes peuvent aussi réduire l’abus de médicaments d’ordonnance et aider les patients à respecter leur traitement médicamenteux. La productivité des pharmaciens s’en trouve aussi augmentée, puisque les SIM réduisent les cas où il leur faut téléphoner à un médecin pour obtenir des précisions au sujet d’une ordonnance manuscrite.

Inforoute veut faire en sorte que les profils de médicaments d’ordonnance de tous les Canadiens soient consignés dans un dépôt provincial ou territorial d’information sur les médicaments et soient accessibles sous forme électronique aux cliniciens autorisés. Au 30 juin 2017, cet objectif avait déjà été réalisé pour 72 % des Canadiens. En 2016, on estimait à 55 000 le nombre d’utilisateurs d’un SIM, soit plus du cinc fois du nombre d’utilisateurs (10 000) estimé en 2006.

DSE interopérable

Le dossier de santé électronique interopérable (DSEi) procure à chaque Canadien un dossier confidentiel et sûr regroupant ses principaux antécédents médicaux et un historique des soins qu’il a reçus dans le réseau de la santé. Les professionnels de la santé et les patients peuvent y accéder en tout temps et de n’importe où par voie électronique pour assurer des soins de grande qualité. Le dossier est conçu de façon à faciliter le partage des données — dans l’ensemble du continuum de soins, des établissements de la santé et des régions géographiques.

Étude d'évaluation des avantages de l'information de santé connectée au Canada

 

Le programme d’investissement dans le DSEi d’Inforoute Santé du Canada vient appuyer les projets qui, dans les provinces et territoires, permettent la mise en place de systèmes de DSEi grâce auxquels les professionnels de la santé peuvent recueillir, partager, consulter et, dans certains cas, mettre à jour de l’information essentielle sur la santé de leurs patients.

Voici ce qu’un clinicien autorisé peut être en mesure de voir à partir d’un DSEi.

Un réseau de solutions de DSE interopérables au Canada — qui relie les cliniques, les hôpitaux, les pharmacies et les autres lieux où sont offerts des services de santé — améliorera l'accès des Canadiens aux services de santé et permettra d'améliorer la qualité des soins offerts, la sécurité des patients et l'efficience du réseau de la santé.

Comment les Canadiens en bénéficieront-ils?

  • Les professionnels de la santé autorisés auront rapidement accès à de l’information à jour et complète sur la santé de leurs patients, ce qui facilitera la prise de décisions cliniques et favorisera une gestion intégrée des patients dans tout le continuum de soins.
  • L’information essentielle sur la santé des Canadiens sera confidentielle et sécurisée grâce aux pratiques, normes et technologies les plus strictes de l’industrie.
  • Le DSEi permettra de recueillir, de conserver et de partager l’information de façon plus efficace. Il en résultera des gains d’efficience qui feront épargner temps et argent.

Le Dr Neil Naik nous a récemment fait part des avantages de PrescripTIon, comme l’amélioration de la sécurité des o… https://t.co/d0uRmALxSW

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462