Partager :

L’importance des soins virtuels en première ligne

Publié le 28 avril 2020 par Katie Bryski et Dr Rashaad Bhyat

Un vent d’incertitude et d’appréhension souffle sur le secteur de la santé. La crise de la COVID-19 représente un défi sans précédent pour notre réseau moderne, qui avance en terrain inconnu, tout en essayant du mieux possible d'aplatir la courbe. Mais alors que les choses ne sont pas habituelles en ce moment pour les travailleurs de la santé, elles sont virtuelles pour les Canadiens!

Comme bien d'autres cliniques de soins primaires au pays, mon cabinet s'est tourné vers les outils de soins virtuels pour garder ses portes virtuellement ouvertes et continuer d'offrir à ses patients les soins dont ils ont besoin. Actuellement, je dirais que nous « voyons » 95 % de nos patients par rendez-vous téléphoniques, auxquels s'ajoutent des visites effectuées par vidéo et des courriels sécurisés qui rendent le tout plus accessible.

C'est une nouvelle expérience tant pour les patients que pour les cliniciens. Bien entendu, la technologie en soi n'a rien de nouveau. Le téléphone, les conversations vidéos et les courriels existent depuis des années, voire des décennies. En fait, à bien des égards, les Canadiens sont déjà très à l’aise d’utiliser les outils numériques. Dans notre grand pays à la population très dispersée, nous avons toujours eu besoin de la technologie pour garder le contact malgré l’éloignement.

Les visites virtuelles nous permettent d'accomplir plusieurs choses. D'abord, nous allégeons le fardeau qui pèse sur les services d'urgence en gardant les soins de base accessibles aux patients. Nous évitons aussi aux patients et aux professionnels de la santé d'aller dans des lieux très fréquentés. Comme nous le savons, la distanciation physique est une pratique essentielle pour aplatir la courbe et réduire au minimum la transmission communautaire de la COVID-19. En fin de compte, les cliniques de soins primaires qui gardent leurs portes virtuellement ouvertes rendent service non seulement aux patients, mais également à l'ensemble du réseau de la santé.

J’insiste sur le mot « sans précédent ». L’urgence sanitaire actuelle est réellement un baptême du feu pour nous tous. Mais nous allons au front ensemble. De nombreux groupes s'organisent pour mettre en commun leurs meilleures pratiques, et Inforoute appuie ces initiatives qui aident les médecins à adopter efficacement les soins virtuels. Il faudra du temps. Et il faudra faire preuve de patience, de créativité et d'empathie.

Mais nous allons réussir ce combat, ensemble.

Pour en savoir plus l'implantation des soins virtuels en ce moment au Canada, écoutez notre nouveau balado, l'Info-Balado sur la santé numérique. Abonnez-vous dès aujourd'hui et ouvrez grand vos oreilles!

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


Katie BryskiKatie Bryski est coordonnatrice de l'équipe Engagement et Marketing chez Inforoute Santé du Canada. Elle s’intéresse tout particulièrement aux liens qui existent entre la santé numérique et l’intersectionnalité.

rbhyat 100Le Dr Rashaad Bhyat est responsable de la liaison avec les cliniciens au sein d’ACCÈS Santé, chez Inforoute Santé du Canada. Il est également médecin de famille et s'intéresse tout particulièrement à la santé numérique. Il pratique dans un cabinet de médecine familiale doté d'un DME dans la région du Grand Toronto.

Vous voulez faire connaître une application de #FHIR existante, en développement ou projetée? Proposez votre présen… https://t.co/8LLSeoj0Ev

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462