Partager :

L’adoption rapide de PrescripTIon, un gage de succès pour les médecins de Lethbridge durant la pandémie

Publié le 2 juin 2020 par Anne Baldwin

Quand PrescripTIonMD a été lancé à Lethbridge, en Alberta, en février 2018, cette ville devenait la première à utiliser ce service d’ordonnances électroniques dans la province. Comme ils étaient les premiers à l’adopter, les prescripteurs et pharmaciens avaient la possibilité unique de travailler à l’améliorer du mieux possible, une tâche à laquelle ils se sont activement attelés.

« Nous étions du nombre des premiers utilisateurs de PrescripTIonMD, explique le Dr David Steward, médecin au Centre de médecine familiale de Lethbridge. Nous l’avons mis à l’essai et avons contribué à régler certains des problèmes qui étaient présents au départ. »

Ce dur labeur a été fait il y a plus de deux ans. Depuis, le monde a été bouleversé. La pandémie de COVID-19 a posé des défis sans précédent au réseau de la santé, dont la nécessité de se distancier physiquement des autres afin de ralentir la transmission du virus. Pour préserver la sécurité des cliniciens et des patients, bien des pays, dont le Canada, se sont tournés vers les outils virtuels pour offrir des soins de santé de routine.

L’adoption rapide de l’ordonnance électronique par les cliniques de Lethbridge et d’autres localités a permis d’effectuer une transition en toute souplesse vers le modèle de prestation des soins à prédominance virtuelle. Comme les ordonnances sont acheminées directement par le dossier médical électronique (DME) du prescripteur au système de gestion de la pharmacie (SGP), les patients n’ont pas à se rendre à la pharmacie après leur consultation au cabinet du médecin, ce qui réduit le risque d’infection, tant pour eux-mêmes que pour les autres.

« Il n’est pas très avisé de manipuler du papier actuellement, souligne la Dre Sherine Ibrahim, de la Clinique médicale Legacy. Même si elle est télécopiée, une ordonnance devra être manipulée par plusieurs personnes; l’ordonnance électronique est donc plus sûre. »

Même si la distanciation physique est nécessaire à la sécurité, elle n’est elle-même pas sans problème. En effet, l’isolement peut augmenter le stress et l’anxiété. Et même si les Canadiens doivent maintenir une distance, ils doivent aussi maintenir leur relation avec leur médecin. Pour la Dre Ibrahim, ça voudra dire de remplacer une consultation en personne par une visite électronique. En y intégrant sans tarder des outils comme l’ordonnance électronique et les visites électroniques, elle estime que son cabinet est mieux équipé pour faire face aux crises sanitaires futures.

« Bien des méthodes de travail que nous apprenons à utiliser en ce moment continueront de nous servir une fois la pandémie derrière nous, explique-t-elle. Celle-ci nous donne une excellente raison d’améliorer notre technologie et les services électroniques que nous offrons. En ayant déjà intégré les flux de travaux de PrescripTIonMD, nous facilitons grandement la transition vers un cabinet virtuel. Mais sous bien des aspects, nous n’étions pas préparés à cette crise, et l’industrie non plus. Nous ferons mieux la prochaine fois. »

Pour sa part, le Dr Stewart estime que l’ordonnance électronique a permis d’améliorer les communications entre les prescripteurs et les pharmacies, rendant du même coup inutiles bien des consultations en personne.

« Les pharmacies peuvent aisément communiquer avec moi pour obtenir le renouvellement des ordonnances, et si j’ai des questions à poser, je peux simplement téléphoner au patient, précise-t-il. Dans le contexte de la pandémie, les soins virtuels sont devenus la règle plutôt que l’exception. Nous pouvons régler bien des questions sans avoir besoin de nous rencontrer, le patient et moi. »

En 2018, les prescripteurs et les pharmaciens de Lethbridge n’auraient pu prévoir le rôle vital que les outils de santé numériques seraient appelés à jouer pour appuyer notre réseau de la santé durant une crise sanitaire mondiale. Mais l’adoption rapide d’outils et de services numériques comme l’ordonnance électronique a permis de jeter les fondations de cette approche de prédilection pour les outils virtuels. Tout au long de la pandémie, et une fois qu’elle sera chose du passé, nous pourrons miser sur cette réussite.

« Je suis tellement heureux de pouvoir compter sur PrescripTIonMD, se réjouit le Dr Stewart. C’est vraiment la voie de l’avenir! »

Si vous envisagez de vous inscrire à PrescripTIonMD, ou que vous souhaitez simplement en savoir davantage au sujet du service, visitez www.prescriptioncan.ca.

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


Anne BaldwinAnne Baldwin a entrepris sa carrière comme infirmière; depuis quelques années, elle met l’accent sur des programmes en santé numérique et travaille actuellement de près pour PrescripTIonMD.

Sans méthodes efficaces, ce qui ne devrait être qu’une simple course à faire finit par causer de gros maux de tête.… https://t.co/ByUrEfjbaE

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462