Partager :

Perceptions des interactions entre les patients et les professionnels

PPublié le 12 juin 2014 by Simon Hagens

La présence d'ordinateurs dans la salle d'examen a-t-elle un impact sur les interactions entre les patients et les professionnels de la santé. Cette question s'accompagne davantage de débats que de preuves tangibles. Pour en savoir un peu plus sur le sujet, nous avons analysé les résultats d'un sondage mené par Harris Décima, qui visait à mesurer les perceptions du public et sa connaissance des technologies de l'information et des communications (TIC). Le sondage s'est déroulé en février et en mars 2014 auprès de 1 512 Canadiens adultes.

Les Canadiens devaient indiquer le moyen qu'utilise leur médecin pour consulter les renseignements sur leur santé (ce qui constitue un indice fiable du taux d'adoption de la santé numérique chez les médecins) et répondre entre autres à la question suivante : « La dernière fois que vous avez reçu des soins ou un traitement, est-ce que votre médecin a prêté attention à ce que vous lui avez dit? » Les résultats ont confirmé que les médecins passent le test haut la main, puisque 92 % des participants ont répondu par l'affirmative à cette question. Mais surtout, l’analyse des résultats selon le taux d'informatisation montre que les interactions sont perçues de la même manière, que le cabinet soit complètement informatisé, qu’il utilise à la fois le papier et les outils électroniques ou qu’il n'utilise que le papier. Autrement dit, que les médecins recourent à la technologie ou non, les patients sont généralement satisfaits des interactions qu’ils ont avec eux. Bien entendu, cette analyse ne porte que sur un moment précis, nous n’avons exploré qu’un seul aspect des interactions entre les patients et les cliniciens et le taux élevé de réponses très positives au sujet de la communication en général entre les patients et les médecins pourrait avoir un effet de plafonnement.

Pour comprendre comment ces résultats se comparent à d'autres, nous nous sommes tournés vers un examen systématique des perceptions à l'égard des dossiers électroniques, réalisé en 2001 par McGinn et coll. Cet examen porte sur sept études qui s’intéressent à la façon dont les utilisateurs, p. ex. les médecins et les infirmières, perçoivent l'impact des dossiers électroniques sur les interactions entre les patients et les professionnels de la santé. Certaines préoccupations revenaient souvent :

Le changement le plus souvent signalé par les cliniciens et les gestionnaires est la perte du contact physique et relationnel avec le patient, qui serait attribuable à l'utilisation de la technologie, et il y a aussi l'idée selon laquelle les DSE, censés faciliter le travail des infirmières, empêcheraient plutôt celles-ci de fournir des soins directs aux patients.

De plus, cet examen fait mention de quatre études qui s'attardent aux perspectives des patients et dont les conclusions respectives divergent. Deux de ces études ne portaient pas sur les interactions dans la salle d'examen. Quant aux deux autres, leurs résultats abondent dans le même sens que les nôtres : l'usage d'ordinateurs n'a aucun impact sur les interactions entre les patients et les cliniciens.

Même s'il est clair que des recherches plus approfondies s'imposent, les données que nous avons recueillies jusqu'à présent indiquent que les patients ne semblent pas partager les préoccupations des cliniciens.

McGinn C.A., et S. Grenier, J. Duplantie, N. Shaw, C. Sicotte, L. Mathieu, Y. Leduc, F. Legare, M.P. Gagnon. « Comparison of user groups’ perspectives of barriers and facilitators to implementing electronic health records: a systematic review », BMC Medicine, volume 9, article 46, 2011. PubMed Abstract | BioMed Central Full Text | PubMed Central Full Text

Vous avez des commentaires au sujet de cet article? Nous aimerions les connaître.


shagens 100Simon Hagens

Simon Hagens dirige l’analytique du rendement chez Inforoute Santé du Canada; à ce titre, il procure à l’organisation et à ses partenaires les données nécessaires à l’optimisation de la santé numérique et à l’exécution de ses activités au profit des Canadiens et du réseau de la santé du pays.

Nous vous invitons à assister à notre prochain webinaire pour savoir pourquoi PrescripTIon est un service d’ordonna… https://t.co/HpTGUooFa2

par Inforoute,

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462