Partager :

Les systèmes d’information sur les médicaments auront généré des retombées de 436 millions de dollars en 2010

Le 6 octobre 2010 (Toronto, ON) - Les investissements du Canada dans les systèmes d’information sur les médicaments (SIM) auront généré des économies de coûts et des gains de productivité de l'ordre de 436 millions de dollars en 2010, a annoncé Richard Alvarez, président et chef de la direction d'Inforoute Santé du Canada (Inforoute). Les conclusions d'une étude indépendante commandée par Inforoute ont été publiées aujourd'hui.

Les systèmes d'information sur les médicaments font partie intégrante d'un dossier de santé électronique (DSE). Les pharmaciens, les médecins, le personnel infirmier et autres professionnels de la santé autorisés peuvent utiliser ces systèmes sécurisés pour consulter la liste des médicaments prescrits à un patient. Ils peuvent également obtenir le profil pharmaceutique précis et complet du patient, dans le but de déceler les possibilités d'interactions médicamenteuses avant qu'elles ne causent du tort aux patients. Au début de 2010, 32 pour cent des pharmaciens communautaires au Canada et près de la moitié des services d'urgence hospitaliers utilisaient un SIM. Un certain nombre de médecins utilisaient également un système de base d'ordonnances électroniques pour envoyer ou imprimer des ordonnances à l’intention de leurs patients. Certains des gains mentionnés dans l'étude proviennent de ces adopteurs précoces.

« Les systèmes d’information sur les médicaments utilisés aujourd’hui créent déjà une valeur importante dans l’ensemble du Canada, et cette valeur augmentera au même rythme que l’adoption de la technologie, dit Richard Alvarez. Grâce à l’accès à un profil pharmaceutique complet du patient, les SIM permettent aux professionnels de la santé d’améliorer la prestation des soins et de gagner du temps. »

L'étude conclut que les systèmes d'information sur les médicaments auront généré des retombées économiques et des gains de productivité évalués à 436 millions de dollars en 2010. Cela comprend :

  • Amélioration de la fidélité au traitement : dans le sondage national mené aux fins de l'étude, les pharmaciens indiquent que les SIM aident à travailler avec les patients et que ces derniers sont par conséquent plus enclins à prendre les médicaments tels qu'ils sont prescrits (gain évalué à 21 %)
  • Réduction des événements iatrogènes médicamenteux : moins d’interactions de médicaments et autres problèmes similaires se traduisent par une meilleure qualité de soins; l’utilisation courante des SIM au Canada vient en aide aux patients et contribue à réduire le coût des soins de santé (20 % des retombées financières globales)
  • Diminution de l’usage préjudiciable de médicaments (16 %)
  • Accroissement de la productivité des pharmaciens et des prescripteurs (32 %), du fait que les pharmaciens n’ont pas à appeler aussi souvent les médecins et autres prescripteurs pour vérifier les ordonnances
  • Meilleure gestion des coûts des médicaments (10 %)

« Les pharmaciens bénéficient maintenant d’une technologie au service de leur expertise en pharmacothérapie et de la transformation de la prestation des soins de santé, dit Ruth Ackerman, présidente de l’Association des pharmaciens du Canada. En donnant aux professionnels de la santé un accès à l’information dont ils ont besoin pour appuyer leurs décisions cliniques, les systèmes d’information sur les médicaments améliorent la sécurité et l’efficacité des médicaments. »

Les conclusions sont énoncées dans le rapport sur l'impact national des systèmes d’information sur les médicaments de 2e génération. L’étude est fondée sur un sondage national auprès des pharmaciens, des renseignements provenant de systèmes d’information sur les médicaments (SIM) provinciaux, des entrevues avec des dirigeants en soins de santé, un survol global des études de recherche sur le sujet menées au Canada et à l’étranger, ainsi que sur des statistiques économiques. Un groupe d’experts indépendant a examiné et entériné les résultats. Une hausse plus importante de la productivité et de la fidélité aux traitements ont été relevées dans les provinces où le SIM est établi de plus longue date.

Dans le sondage national, les pharmaciens ont évalué l’amélioration de l’accès à l’information, l’accroissement de la sécurité des patients et la réduction de l’utilisation frauduleuse des médicaments, comme étant les principaux avantages associés au système d’information sur les médicaments. Plus de 90 % des répondants ont indiqué une hausse de satisfaction chez les patients, les médecins, les pharmaciens et techniciens en pharmacie depuis l'implantation d'un SIM. De plus, environ 7 pharmaciens sur 10 sont d’avis que le SIM a amélioré leur capacité de déceler et de prévenir l’utilisation frauduleuse de médicaments. Un grand nombre a répondu que les SIM appuient les pharmaciens dans leurs tâches cliniques comme celle de veiller à ce que les patients qui se déplacent d’un point à un autre (p. ex. de l’hôpital à la maison) reçoivent le bon médicament, ou celle d’aider les patients atteints de maladie chronique à s’occuper de leur santé.

« Lorsque les prestateurs de soins ont accès à la bonne information au bon moment, la qualité des soins et l'efficacité s'en trouvent améliorées, dit Richard Alvarez. Nous prévoyons encore plus de gains au fil du temps, compte tenu de l’utilisation toujours croissante par les cliniciens du Canada des systèmes d’information sur les médicaments perfectionnés pour les assister dans la prestation des soins. »

Inforoute Santé du Canada est une organisation indépendante à but non lucratif, financée par le gouvernement fédéral. Inforoute investit avec chaque province et chaque territoire pour accélérer la mise sur pied et l'adoption des dossiers de santé électroniques au Canada. Respectant entièrement la confidentialité des renseignements personnels, ces systèmes fourniront l’information nécessaire aux cliniciens pour qu’ils soient en mesure de prendre des décisions éclairées, et aux patients pour qu’ils puissent prendre en charge leur propre santé. Le fait d’accéder rapidement à ces renseignements essentiels favorisera la mise en place d’un réseau de santé plus moderne et plus durable pour tous les Canadiens.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le rapport complete

- 30 -

Karen Schmidt
Directrice, Communications
Inforoute Santé du Canada
Tél. : 416-595-3167
Écrivez-nous

 

logo inv fr

La santé numérique à votre service.

 

Transformer les soins de santé au Canada grâce aux technologies de l’information sur la santé.

Nous joindre

Demandes de renseignements généraux

Tél. : 416-979-4606
Sans frais : 1-888-733-6462

Approvisionnement

Tél. : 514-868-0550

Demandes de renseignements des médias

Tél. : 416-595-3167
Sans frais : 1-888-733-6462